Alimentation : ATTENTION changement de codes


Realite Virtuelle 673386715 vectoComment évoqué dans notre édito ce mois-ci, force est de constater que notre alimentation se codifie et se segmente de plus en plus selon des motivations éthiques, environnementales, sanitaires, économiques… A tel point que l’agroalimentaire doit s’adapter et choisir son ou ses créneaux pour proposer les meilleures offres possibles aux consommateurs. L’an passé, nous avions même dédié nos "Instants pro" à des tendances définies pour ces prochaines années.

A l’occasion du dernier SIRHA, considéré comme le rendez-vous mondial de la restauration et de l’hôtellerie, Food service vision a dégagé sept grandes influences qui confirment ces tendances, à savoir :

L’attractive place
> décrit la transformation des lieux de restauration devenant de plus en plus expérientiels : pouvoir déjeuner chez son coiffeur, son libraire… Face au développement de la livraison et à la concurrence des autres formes de divertissement, le restaurant doit proposer une plus-value et donner envie de se déplacer. L’impact du digital est majeur dans cette mutation : proposer une expérience forte offre une grande visibilité au restaurateur qui sera repartagée sur les réseaux.

La convenience
> présente l’ensemble des innovations qui permettent aux convives et aux restaurateurs de se simplifier la vie grâce (encore) au digital. Les convives refusent de perdre du temps sur les irritants de la restauration, souhaitent une expérience fluide et pratique tout au long du parcours client. Pour les restaurateurs, le digital agit comme un facilitateur qui leur permet de se centrer sur leur métier.

Le flexitarisme
> décrypte la tendance en faveur de la consommation de produits végétaux observée ces dernières années, qu’il s’agisse de végétarisme, végétalisme ou véganisme (voir nos encadrés) ou d’une diminution ponctuelle de la consommation de viande par les clients en restauration.

Le responsable
> de plus en plus d’acteurs innovent et s’adaptent en proposant des solutions écologiques et durables afin de réduire leur impact sur la Planète, que ce soit en réduisant leur empreinte carbone, en s’approvisionnant en circuits courts et/ou en améliorant leur gestion des déchets.

Le naturellement bon
> impulsée par les convives qui deviennent de plus en plus conscients des liens entre leur alimentation et leur santé et souhaitent consommer des ingrédients et des plats plus sains. Les opérateurs ainsi que les industriels prennent part à ce mouvement en développant des produits et des équipements permettant de consommer de manière plus naturelle et plus saine.

Le locavorisme
> 
de nombreux motifs, qu’ils soient écologiques, économiques ou identitaires incitent les convives et les chefs à se tourner vers une restauration approvisionnée de manière locale. Le développement et l’affirmation d’une gastronomie locale est également un enjeu majeur des états qui souhaitent développer leur potentiel touristique.

La mondialisation
> 
est facteur de rencontre et de métissage des influences culinaires. L’accès à l’information et les flux de population exposent davantage les convives aux cultures culinaires étrangères, ce qui permet l’émergence rapide de nouvelles gastronomies. La mondialisation est source d’opportunités pour les opérateurs qui se développent dans de nombreuses zones émergentes du globe.
Bienvenue dans la nouvelle ère de l’alimentation qui combine plus que jamais la recherche de la Santé (Humaine et environnementale) et du Plaisir (en prenant de plus en plus en considération l’éthique) sans oublier les lois qui viennent encadrer tout cela…

A retrouver sur : https://www.sirha.com/fr

* Food service vision est une société de services engagée exclusivement au service de la croissance et de la performance sur le marché de la consommation hors domicile.

Marc ANTOINE - Diététicien nutritionniste - Consultant externe du Pôle Qualité GEDAL